La Social-Démocratie dans le 06,

Vue par Philippe Delannay

mercredi 15 octobre

Pourquoi avons nous choisi la motion Clarté, Courage, Créativité ?

Durant la phase des contributions, premier temps du Congrès, ouvert à la réflexion de l’ensemble des militants, nous avons défendu la contribution « Besoin de Gauche ».
Cette contribution innovait sur deux points :
- Une méthode claire pour faire triompher nos idées,
- La non présidentialisation du parti par le choix d’un premier secrétaire national qui ne serait pas candidat    à l’élection présidentielle.

Nous avons, aujourd’hui, dans la phase des motions destinée à déterminer pour trois ans nos orientations, choisi la motion Clarté, Courage, Créativité dont le premier signataire est Bertrand DELANOE.

Comme Pierre MOSCOVICI, premier signataire de « besoin de gauche », nous constatons que cette motion reprend, quasiment à la lettre, la méthode de gestion que nous proposions dans la contribution « besoin de gauche ». Si nous nous soumettons objectivement à l’épreuve de la lecture des deux textes, nous constatons que les parties IV sont la réplique l’une de l’autre.

La motion clarté, courage, créativité développe des pistes de réflexion et d’action pour notre parti autour de thèmes forts tels que le développement durable, l’égalité réelle et la nécessité d’une Europe forte. Elle propose, en outre, une méthode pour définir, plus précisément, nos options.

Le Parti Socialiste est, bien évidemment, toujours un grand parti, un parti dont les forces vives, ses militants, sont une véritable richesse.

Nous avons oublié, ces dernières années, combien il fallait promouvoir ces compétences.

Tranquillement, le parti socialiste s’est enfoncé dans le confort d’un parti d’élus locaux efficace, gagnant largement les élections locales mais incapable de se mobiliser pour les échéances nationales.

La motion A veut rendre le parti à ses militants et souhaite s’ouvrir à de nouveaux talents en le rendant plus attractif et plus simple d’accès. Le Parti Socialiste doit devenir le lieu d’accueil et d’épanouissement de tous ceux qui se reconnaissent dans nos idées et souhaitent s’investir dans la chose publique.

La motion clarté, courage, créativité veut associer les militants et les adhérents à la définition précise d’un programme pour 2012. Elle propose d’ouvrir l’élaboration de ce projet aux syndicats, aux associations et aux intellectuels. Elle encourage le bouillonnement d’idées mais organise aussi leur synthèse et leur ordonnancement pour constituer une ligne politique et au final un programme qui sera l’outil indiscutable de notre futur(e) candidat(e) à l’élection présidentielle.

Ce travail ne sera possible qu’à la condition d’utiliser des techniques de gestion de projet autour d’une équipe resserrée, compétente, à l’écoute du bruissement des idées, consciente des impératifs du réel, porteuse d’espoirs et soudée autour de ses cadres, élus et dirigeants.

Ce parti ne doit plus être le monde de la cacophonie. Il doit devenir un appareil au service des adhérents, des militants, des élus puis des français pour, enfin, leur proposer une alternative indiscutable de projet de société. Nos objectifs sont là : être audibles auprès de l’opinion publique, battre l’UMP lors des échéances européennes et régionales, battre Nicolas SARKOZY lors de l’élection présidentielle et obtenir une large majorité pour porter le programme que nous aurons collectivement défini. L’impératif est, également, de rester au pouvoir suffisamment longtemps pour déployer efficacement toutes nos idées, toutes nos propositions, tout notre programme, pour remettre les hommes au centre de la vie politique, pour ne plus les voir broyés par un système foncièrement injuste, inégale et violent. Pour porter, enfin, le socialisme haut et fort.

Avec qui ?

Avec un premier secrétaire national et une équipe de direction qui seront choisis lors de la dernière phase du Congrès par l’ensemble des militants. Bien sûr, Bertrand DELANOE est candidat à cette tâche ingrate, il est important de souligner l’immense responsabilité que le prochain premier secrétaire national endossera. Ce ne sera pas simple. Bien sûr, Bertrand DELANOE fait partie des talents de notre parti susceptibles d’être candidats pour les présidentielles. Evidemment cela tranche avec la contribution « besoin de gauche » dont un des axes était la non présidentialisation, pour autant, si la motion A réussit son challenge, si elle reste honnête dans ses propositions, si elle permet à notre parti de devenir un appareil intelligent, correctement géré et efficace, le meilleur d’entre nous, choisi par les adhérents, les militants et les sympathisants pourra s’en emparer, dans le sens positif du terme, pour aller à la victoire.

C’est tout ce que nous nous souhaitons !

Nathalie AUDIN section de Cagnes sur Mer,
Bruno ESTAMPE conseiller municipal/secrétaire de section de Grasse,
Philippe DELANNAY section de Saint Laurent du Var,
Lionel LEGUEN section Nice 1,
Valentine LOUDOUX section de Grasse.


Pourquoi soutiens-tu la motion « Clarté, courage, créativité » ?

Pierre Moscovici : Mon adhésion à la motion conduite par Bertrand Delanoë est une adhésion raisonnée et libre. On sait, et je ne m’en suis jamais caché, que j'aurais préféré proposer ma propre motion aux militants. Mais le parti et le congrès ont aussi leurs réalités, dont il faut tenir compte. La motion A me semble la plus cohérente : clairement réformiste, clairement à vocation majoritaire, pleinement européenne, elle présente aussi le bon équilibre entre des gens d’expérience et des hommes et des femmes de renouveau. Nous avons besoin des deux pour moderniser le Parti socialiste.

Quels sont les points de la motion qui te tiennent le plus à coeur ?

Pierre Moscovici: La motion indique clairement qu’il ne faut pas confondre les échéances, et ne pas mélanger le choix du premier secrétaire et le choix de notre candidat à la présidentielle de 2012. D’ailleurs, à ma demande, une convention spécifique sera consacrée aux modalités de choix de notre candidat à la fonction suprême. Je demeure pour ma part clairement favorable à l'idée de primaires ouvertes en 2011. La motion est aussi la seule qui présente avec autant de rigueur un vrai programme de travail pour le Parti socialiste. J’en suis d’autant plus heureux que c’est sur ma proposition que ce programme a été repris. Nous souhaitons organiser sept conventions thématiques, qui permettront de trancher les grands débats de l’avenir. C’est la première priorité pour notre parti. La motion A est aussi celle qui assume le plus clairement l'option réformiste, que la crise financière rend plus nécessaire que jamais. Elle ne transige pas avec l'engagement européen, auquel je suis passionnément attaché. Enfin, elle a pour elle le respect du vote des militants, sur lequel certains se sont allègrement assis ces dernières années.

Trouves-tu toute ta place dans cette motion ?

Pierre Moscovici: Oui. La jonction avec les amis de Bertrand Delanoë s’est bien faite. C’est le cas dans les fédérations, où nos mandataires travaillent ensemble quotidiennement. C’est le cas aussi dans les réunions de travail à Paris. Lundi dernier, j’étais en déplacement avec Bertrand Delanoë à Clermont-Ferrand, et le 28, nous nous rendrons ensemble à Aubervilliers. Je mouille ma chemise pour que notre motion l'emporte, et largement. Ce congrès est essentiel, et nous avons une responsabilité historique: rendre sa voix à la gauche pour qu’elle montre de nouveau la voie aux Français. A nous de réussir le congrès et de sortir, enfin, de l’indécision et de la confusion!

Posté par pdel à 12:30 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Petit rappel : le PS n'a pas gagné d'élection présidentielle depuis 20 ans !

    Et sur les 15 dernières élections en Europe où étaient engagés des sociaux-démocrates, 13 ont été perdues...
    Donc finalement peu importe quelle motion arrivera en tête, si le projet résultant n'est ni novateur ni crédible, le PS échouera une nouvelle fois aux prochaines élections nationales !
    L'un des principaux manques commun aux projets Royal/Aubry/Delanoë, est qu'aucun n'a de solution pour s'attaquer de front au fléau n°1 qui ronge notre société depuis 25 ans : le chômage et la précarité de masse, dont découlent bon nombre d'autres problèmes : explosion des déficits sociaux, stagnation des salaires, baisse des retraites, consommation et croissance en berne, détérioration des rapports familiaux et humains en général, augmentation de la violence et délinquance (même si ce n'est pas la seule cause), etc...
    Tous misent sur le retour de la croissance, alors que depuis 30 ans (de mesures en sa faveur) elle n'a jamais dépassé les 3%/an, qu'il faut au minimum 3.6% pour créer de nombreux "vrais" emplois et que la France est en train d'entrer en récession !
    Le seul projet réaliste sur ce plan est celui de B. Hamon, en particulier grâce au ralliement de Pierre Larrouturou qui va permettre de lancer un vrai débat sur la RTT.
    Son concept de semaine de 4 jours à la carte qui est expérimentée depuis 14 ans dans 400 PME et sa généralisation créerait au minimum 1.6 million d'emplois en CDI, sans 1 ct d'augmentation des impôts des contribuables ni des charges des entreprises (étude Ministère du Travail/Caisse des dépôts)...
    Le cercle vertueux attendu est : 1,6 million d'emplois stables créés => 1.6 million de familles retrouvant un réel pouvoir d'achat => + de consommation et de cotisations sociales=> + de croissance et - de déficits => encore moins de chômage et de précarité => rééquilibrage du rapport de force entre salariés/employeurs => augmentation globale des salaires et donc du pouvoir d'achat pour tous.
    Ce type de mesures radicales doit absolument figurer dans le projet final du PS, sans quoi la défaite nous guettera, encore et toujours.
    Nous ne sommes pas en concurrence les uns contre les autres mais tous ensemble contre une droite qui malgré la démonstration cuisante de l'échec de ses valeurs, reste toujours présente et dangereuse, usant et abusant d'une démagogie sans limite.
    Pour un Parti Socialiste de gouvernance !
    http://nouvellegauche.fr

    Posté par MKL, vendredi 17 octobre à 11:48
  • Tu es tagué Philippe
    http://www.nathalie-audin.com/page9.php

    Posté par nathalie, dimanche 19 octobre à 14:44
  • l'epistemologie

    salut tous le monde et bonne annee
    le lieu entre la rigueur et la clarté?
    merci beucoup

    Posté par ferhane abdellah, dimanche 28 décembre à 20:05

Poster un commentaire